Les Soins Medicaux

 Le saviez-vous? 
 
Un des quartiers de Buenos Aires est appelé « Villa Freud » à cause des nombreux cabinets de psychanalystes et de psychologues qui s’y trouvent.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 Le saviez-vous? 

Le médecin argentin Ernesto Guevara participa à la révolution cubaine. Son usage fréquent du mot « che » lui valut le surnom Che Guevara.
Le système de santé public argentin permet à environ 18 millions de personnes de bénéficier d’une couverture médicale par l’intermédiaire de leur syndicat, et de se faire soigner dans des cliniques appelées obras sociales. 

Près de 4 millions de personnes des classes moyenne et supérieure préfèrent se tourner vers des régimes privés d’assurances. Certaines des grandes compagnies d’assurance-maladie possèdent des hôpitaux.

Environ 12 millions d’Argentins, soit le tiers de la population, n’ont aucune assurance-maladie ; près de la moitié d’entre eux sont des enfants. Ils peuvent se faire soigner dans les hôpitaux publics, mais si ces derniers sont équipés pour traiter les urgences, ils n’ont pas toujours l’équipement et les ressources nécessaires pour les autres traitements. Les compressions budgétaires gouvernementales en matière de santé ont ainsi privé de nombreuses personnes démunies des soins médicaux dont elles auraient besoin.  Dans la plupart des régions, les habitants ont l’eau potable et vivent dans de bonnes conditions sanitaires. Mais les Argentins des villas miserias et des régions pauvres de l’intérieur du pays, surtout dans le nord, vivent dans des conditions sanitaires très précaires et n’ont souvent aucun accès aux soins médicaux; la plupart des maisons n’ont ni eau courante, ni tout-à-l’égout, ni électricité. Le choléra et la tuberculose ont refait leur apparition dans certaines régions et les maladies associées au sida se propagent de plus en plus.

Argentina

© Webmaster: Lizandro Llancafilo.

Estadisticas